Comment créer une bande dessinée autobiographique ?

La bande dessinée autobiographique est un genre à part entière dans le vaste univers de la BD. Elle permet à l’auteur de raconter sa propre histoire, de faire partager sa vie à travers le dessin et le récit. C’est un exercice délicat qui nécessite une certaine introspection et un talent pour le dessin. Si vous vous sentez prêt à relever ce défi, voici comment vous pouvez créer votre propre bande dessinée autobiographique.

Le choix d’une histoire à raconter

Avant de prendre votre crayon et de commencer à dessiner, il est crucial de réfléchir à l’histoire que vous souhaitez raconter. Ce n’est pas parce que c’est une autobiographie que vous devez raconter l’intégralité de votre vie. Vous pouvez choisir un épisode marquant, une période particulière ou une association d’événements qui ont un lien entre eux.

Cherchez dans votre mémoire les moments qui ont été importants pour vous, ceux qui ont façonné votre personnalité, vos convictions. Ces moments qui, une fois partagés, pourraient aider, intéresser ou simplement divertir vos lecteurs.

Création du scénario et du storyboard

Une fois votre histoire choisie, il faudra la structurer dans un scénario. C’est à ce moment-là que vous déciderez du déroulement exact de votre récit, du début jusqu’à la fin. Vous déterminerez également les dialogues, si nécessaire, et la manière dont vous les présenterez graphiquement.

Parallèlement, vous allez travailler sur le storyboard. C’est ici que vous allez décider du nombre de cases par page, de l’agencement des scènes et de l’action qui se déroulera dans chaque case. Le storyboard est un outil précieux qui vous permet de visualiser votre bande dessinée avant même de commencer à dessiner.

Le dessin

La partie dessin est sans doute la plus complexe, surtout si vous n’êtes pas un dessinateur professionnel. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à suivre des cours de dessin ou à faire appel à un illustrateur.

L’important est de trouver votre propre style graphique, une patte qui vous distingue des autres et qui rendra votre bande dessinée unique. Gardez à l’esprit que le dessin n’est pas seulement là pour illustrer le texte, il est aussi là pour raconter l’histoire. Il faut donc veiller à ce que les images soient en adéquation avec le récit.

La mise en page et la colorisation

La mise en page est une étape cruciale. C’est elle qui va donner son rythme à la lecture, qui va permettre de guider le regard du lecteur à travers les cases et les bulles. Cela demande un travail de réflexion sur la disposition des images et des textes sur chaque page.

La colorisation, si vous choisissez d’en faire usage, est également un élément important. Les couleurs peuvent transmettre des émotions, créer des ambiances, mettre en valeur certains éléments de l’image.

Le partage et l’édition

Enfin, une fois votre bande dessinée terminée, il ne vous reste plus qu’à la partager. Vous pouvez la publier sur un blog, la présenter à des concours, l’envoyer à des éditeurs ou encore la publier en auto-édition.

N’oubliez pas de recueillir les avis de vos lecteurs, ils vous permettront de vous améliorer pour vos prochains projets.

Créer une bande dessinée autobiographique est un travail de longue haleine, qui nécessite de l’investissement et de la patience. Mais c’est aussi une aventure incroyablement enrichissante, qui vous permettra de partager une partie de vous-même avec vos lecteurs. Alors, prêts pour le grand saut ?

La bande dessinée autobiographique : des références et influences

Avant de vous lancer dans la création de votre propre bande dessinée autobiographique, il peut être intéressant de vous familiariser avec des œuvres existantes du même genre. Cela vous donnera une idée des différentes approches possibles et pourra nourrir votre inspiration.

En France, la bande dessinée autobiographique a vu le jour dans les années 90 avec des auteurs comme Jean-Christophe Menu ou Lewis Trondheim. Trondheim est notamment connu pour sa série de bandes romans autobiographiques "Les formidables aventures de Lapinot", où il se met lui-même en scène. Le style de Trondheim, à la fois drôle et touchant, est une source d’inspiration pour de nombreux auteurs.

Une autre référence dans le genre est Marjane Satrapi, une auteure iranienne qui a raconté son enfance et son adolescence en Iran et en Europe dans sa première bande dessinée autobiographique "Persepolis". Le dessin en noir et blanc, simple mais expressif, et le récit poignant ont valu à Satrapi une reconnaissance internationale.

Enfin, n’oubliez pas de jeter un œil aux publications de la Paris Association, une maison d’édition spécialisée dans la bande dessinée qui a publié de nombreuses autobiographies graphiques. Le catalogue de la Paris Association est une mine d’or pour tout aspirant auteur de bande dessinée autobiographique.

Se former avec un dessinateur illustrateur professionnel

Même si vous avez toujours aimé dessiner, la création d’une bande dessinée demande des compétences spécifiques. Pour vous aider à les acquérir, vous pouvez suivre des cours auprès d’un professeur dessinateur. De nombreuses écoles d’art proposent des formations en bande dessinée, mais vous pouvez également trouver des cours en ligne ou des ateliers dans votre ville.

Prenez le temps de choisir un professeur dessinateur qui vous correspond. Préférez-vous un enseignement académique et rigoureux, ou une approche plus libre et créative ? Aimez-vous les styles de dessin réalistes ou préférez-vous l’abstraction ou le dessin humoristique ? Votre choix de formateur peut avoir un impact important sur votre évolution en tant qu’auteur de bande dessinée.

N’hésitez pas à demander l’avis d’anciens élèves avant de vous abonner à un cours. Des avis positifs peuvent être un gage de qualité, mais soyez également attentif aux critiques qui pourraient vous donner une idée des points faibles de la formation.

Conclusion

La création d’une bande dessinée autobiographique est un projet passionnant mais exigeant. De la réflexion sur l’histoire à raconter à la mise en page finale, en passant par le dessin et le scénario, chaque étape demande de l’investissement et de la patience. Il est conseillé de se familiariser avec des bandes dessinées autobiographiques existantes, de s’inspirer de leurs auteurs et d’apprendre les techniques de dessin auprès d’un professeur dessinateur.

Cependant, au-delà des techniques et des compétences à acquérir, n’oubliez pas que le plus important est de raconter VOTRE histoire. Votre récit autobiographique est unique et c’est cette singularité qui peut toucher vos lecteurs. Alors, n’hésitez pas : prenez votre crayon, ouvrez vos journals, et lancez-vous dans l’aventure de la bande dessinée autobiographique. Vous ne le regretterez pas.

Catégorie de l'article :
Copyright 2023. Tous droits réservés